Login Form

MRT: Majoration sur appel du centre 15

Dès le 1er janvier 2018, lorsque le Centre 15 appelle un MT en journée pour un acte qui n'est pas une urgence vitale mais qui peut nécessiter un avis dans la journée, le MT pourra coter une majoration MRT de 15€ pour son patient

 Cotation : G+MRT = 40 €.

Cet acte régulé en journée permet ainsi de décharger le Centre 15  et de ne pas envoyer un véhicule médicalisé à fort coût. Il est donc normal que le médecin qui accepte de recevoir en Urgence  un de ses patients en soins non programmé perçoive une rémunération complémentaire si le centre 15 valide cette urgence.

Conditions de cotation

  • Etre le MT du patient
  • et le recevoir en urgence sur sollicitation du centre 15 (soins non programéms)
  • Valable pour tous les secteurs : 1,2 et Optam

 

Cumul ?

  • le MRT se cumule avec le G et le VG
  • mais avec aucun autre code de majoration de garde ou d'urgence

 

Texte sur le MRT dans la convention médicale de 2016

article 28.2.5:

Les consultations réalisées en urgence par le médecin traitant en réponse à une demande du centre de régulation des appels dans le cadre de l’aide médicale urgente (centre 15)

Au regard des difficultés rencontrées par les médecins lorsqu’ils sont sollicités pour une prise en charge en urgence, est créée également une majoration d’un montant de 15 euros dénommée MRT

(majoration médecin traitant régulation) valorisant la consultation réalisée en urgence par le médecin traitant, quel que soit son secteur d’exercice, pour l’un de ses patients à la demande du centre de régulation médicale des urgences (centre15) pendant les horaires habituels de ses consultations. Le médecin doit pouvoir attester d’avoir été appelé par la régulation médicale.

Cette majoration peut être facturée uniquement en cas de respect des tarifs opposables.

Cette majoration n’est pas cumulable avec les autresmajorations qui peuvent exister dans le cadre de la permanence des soins

Les partenaires conventionnels conviennent d’examiner les conditions d’une ouverture aux prises en charge en urgence après une régulation médicale validée par les instances conventionnelles locales et fondée sur une organisation territoriale mise en place dans le cadre d’un projet de santé à un cahier des charges validés par l’ARS.